• Tel : 03 90 40 27 60
  • contact@vetis.org

Interview de Margaud, vendeuse chez Vetis

Interview de Margaud, vendeuse chez Vetis

Margaud a reçu initialement une formation en esthétique. Mais après une période de chômage, elle est arrivée chez Vetis afin de se reconvertir dans la vente. Découvrez ici son parcours :

Bonjour Margaud, comment et quand êtes-vous arrivée chez Vetis ?

Je suis arrivée il y a un peu moins de 8 mois grâce à la Mission Locale. Je cherchais un emploi en tant que vendeuse parce que je ne trouvais pas de travail dans mon domaine initial, l’esthétique. J’étais au chômage depuis 3 ou 4 ans avant d’arriver ici.

Aviez-vous un diplôme en vente, ou déjà fait de la vente avant ?

Non, je suis titulaire d’un CAP en esthétique. J’avais vendu un peu de cosmétique pendant un stage effectué chez Yves Rocher, c’est tout.

Quel a été votre parcours chez Vetis ?

Comme toute les vendeuses, j’ai commencé au pré-tri puis au tri pendant 3/4 mois. J’ai ainsi pu apprendre les différentes gammes de vêtements hommes, femmes et enfants. Ensuite, grâce à cette méthode de professionnalisation, j’ai pu intégrer un poste de vendeuse sur le terrain.

Au quotidien, je travaille dans les différents magasins et au fur et à mesure de ma montée en compétence, j’ai de plus en plus de responsabilités selon le magasin auquel je suis affectée. (Schiltigheim, Niederhausbergen, Esplanade)

Qu’est-ce que vous aimez dans la vente ?

J’aime le fait que les clients soient différents. A Vetis, selon les magasins la clientèle est très variée et c’est très formateur. Cela m’oblige à m’adapter en permanence. Certains clients peuvent nous parler de leurs problèmes, de leur vie et d’autres pas du tout. J’aime bien ce côté humain du métier.

Quel est votre projet professionnel après Vetis ?

Mon projet au départ était de travailler dans l’esthétique. Mais la difficulté de trouver un emploi dans ce domaine m’a un peu refroidie. Au final la vente me convient très bien car j’aime beaucoup le contact avec les clients.

Après Vetis, j’aimerais travailler dans la vente de vêtements pour enfant ou dans un magasin de lingerie. Les vêtements enfants c’est mignon, je me sens à l’aise dans le conseil aux mamans. Quand à la lingerie, ben… c’est la lingerie quoi (rires) !

Association Vetis